Vous êtes ici

Foniké FM, première radio communautaire dédiée aux jeunes, voit le jour à Conakry

Le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a procédé à la remise de Foniké FM aux bénéficiaires ce vendredi 04 septembre 2020 à Conakry. L’avènement d’une radio gérée par et pour les jeunes, est une première dans le pays. Cette initiative fut possible grâce à un partenariat public privé, appuyé par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Guinée.

Installée au cœur de la commune de Kaloum, dans les locaux de la Blue zone, Foniké FM est un joyau qui vient concrétiser l’ambition du département en charge de la jeunesse de libérer d’avantage le potentiel des jeunes. Disponible sur la fréquence 96.2, Foniké FM est la dernière-née des radios rurales de Guinée. Sa mission, être au service des jeunes et devenir une plateforme d’échange, d’information et d’éducation pour une meilleur prise en compte des besoins des jeunes dans les programmes de développement.

« Cette radio est pour les jeunes. Je vous invite à en faire un bon usage car la radio  constitue une source d’information  pour près de 70% des jeunes en Guinée » a déclaré Amara Somparé, Ministre de la Communication et de l’Information. En effet, la radio en général et celle communautaire en particulier reste très prisé.

Pour Barbara Sow, Représentante de l’UNFPA en Guinée, « la radio communautaire est un outil de communication extraordinaire. Elle est au service de la communauté et peut contribuer à l’autonomisation des couches de la population défavorisées ou marginalisées, notamment en tant que canal éducatif ». Poursuivant son allocution sur les mérites de la radio, elle a indiqué que cette radio sera un espace qui favorisa des échanges francs et responsables sur les sujets qui concernent les jeunes.

Ainsi, la grille des programmes provisoire indique que les préoccupations des jeunes constitueront le battement du cœur de cette radio. Il s’agit notamment de sujets relatifs à la santé sexuelle et reproductive y compris la prévention des IST/VIH/SIDA, des grossesses précoces, des mutilations génitales féminines, l’égalité du genre, l’entrepreneuriat et la participation citoyenne des jeunes.

« Nous invitons tous les jeunes à faire de cette radio la leur, à s’en approprier, à se prendre en charge sur certaines thématiques. N’attendez plus qu’on fasse tout pour vous. Appropriez-vous de ce bijou» a plaidé Kadija Bah, Responsable de Talents et Spectacles, structure en charge de la gestion de la radio.

Cette radio est née à l’initiative du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Mais pour donner vie et corps à ce beau rêve, le Ministère a noué un partenariat avec le groupe Bolloré à travers la Blue zone de Kaloum. Un partenariat que Mouctar Diallo, Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a vivement salué.

Encouragé et appuyé financièrement et techniquement par le Fonds des Nations Unies pour la Population, ce partenariat public-privé a permis à cette radio de voir certaines de ses charges de fonctionnement prises en charge. Ainsi, la radio est hébergée dans les locaux de la Blue écoute qui lui fournit un personnel et de l’énergie.

Après cette remise réussie, va suivre une série d’activité de renforcement des capacités des journalistes de la radio. Le démarrage effectif des émissions, est prévu dans un mois.