Vous êtes ici

Vaincre le virus en Guinée, objectif de la série « KO COVID 19 »

Depuis l’annonce du premier cas de la COVID 19 en Guinée, le 12 mars 2020, plusieurs organisations de jeunes s’impliquent dans la riposte. C’est le cas des jeunes de l’Association des Blogueurs de Guinée (Ablogui) et de l’Association Villageois 2.0. Ces deux organisations ont développé une série de communication digitale qui informe et sensibilise les populations sur les moyens de prévention et de prise en charge de la maladie en partenariat avec l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire et UNFPA Guinée.

A la date du 29 mai 2020, l’équipe d’Ablogui et de Villageois 2.0 a développé plus d’une quinzaine de vidéos. L’objectif général de cette campagne digitale est de faire passer des messages de prévention contre le Coronavirus (COVID-19) et lutter contre les fausses rumeurs qui circulent sur Internet en impliquant les blogueurs, les web-activistes et d’autres potentiels influenceurs. Cette campagne de communication digitale mobilise du monde sur les réseaux sociaux et suscitent de l’engouement. A la date du 30 mai 2020, les vidéos mises en ligne ont mobilisé plus de Quatre cent cinquante mille (450 000) vues.

Du port des masques aux faux remèdes en passant par les mesures à adopter pendant le Ramadan, diverses thématiques ont été au cœur de cette série. Les thèmes sont identifiés en amont par les différents acteurs. Mais en raison de l’évolution de la maladie et des nouveaux éléments qui interviennent au cours de la riposte, les autorités en charge de la riposte sollicitent quelques fois la production de vidéos sur des thématiques spécifiques.  « Nous avons instruit à l’équipe d’Ablogui de produire des vidéos sur le port de masques et sur l’adaptation des pratiques de ramadan dans le contexte de la maladie à la demande de la cellule de Communication de l’Agence Nationale de sécurité sanitaire (ANSS) » témoigne Alpha Oumar Telly Diallo, Expert National en Suivi et Evaluation et point focal de l’UNFPA auprès de la commission communication de l’ANSS.

L’initiative est principalement en direction des jeunes et des personnes actives sur les réseaux sociaux. Dans le document projet soumis à l’UNFPA, les initiateurs de « KO Covid 19 » indiquent qu’ils s’adressent aux Jeunes (de)connectés, non francophones, peu éduqués, parlant principalement leur langue maternelle : pulaar, kissi, maninka, soussou... Au-delà des langues locales, les vidéos sont aussi disponibles en français.

De la déconstruction des rumeurs à la promotion de la continuité des services de santé

« Pour l'instant, ils ne sont pas bien informés sur la Covid-19 et sont abreuvés de rumeurs qui se propagent sur les réseaux sociaux » lit – on dans le document projet de la campagne digitale. Justement, cette série de vidéos apporte des réponses pour mieux édifier les internautes.

Au-delà de la vulgarisation des gestes barrières contre le Corona virus, l’initiative apporte des réponses aux rumeurs et aux informations erronées sur la maladie. En effet, la crise sanitaire actuelle est accompagnée de rumeurs qui créent parfois la psychose dans les communautés et nourrit ainsi la réticence. Pour répondre à cette situation qui pourrait constituer un frein à la riposte en cours, Ablogui et Villageois 2.0 ont produit plusieurs outils digitaux notamment des visuels pour rétablir la vérité au tour de la pandémie dans le pays. En plus, des vidéos comme le numéro portant sur les faux remèdes ont été développées. D’autres seront dédiées à la déconstruction de rumeurs. Des productions démontrant l’inexactitude d’une fausse information ou rumeur. Les faux remèdes, la théorie de complot, les femmes enceintes et la COVID 19 et d’autres thématiques qui suscitent des interrogations au sein des communautés sont abordés dans les vidéos.